Anatomie - Imagerie normale | Travaux

Travaux

Nos travaux de recherche sont consacrés
à la NeuroAnatomie – NeuroImagerie.

La Neurologie est la partie de l’Anatomie la plus complexe et la moins connue notamment chez l’animal. De plus les nouvelles techniques d’Imagerie fonctionnelle telles que l’Imagerie par Résonance Magnétique ou la Tomographie par Emission de Positons sont primordiales dans l’exploration du système nerveux central. Ces travaux de recherche complètent ainsi parfaitement nos activités d’enseignement que ce soit en formation initiale ou continue.
Les différents projets que nous menons ont pour but une recherche translationnelle touchant des pathologies cérébrales humaines, plus particulièrement les tumeurs cérébrales.

Pour mener à bien ces projets, nous sommes rattachés à une unité de recherche INSERM toulousaine, reconnue pour son expertise en NeuroImagerie. L’unité mixte de recherche INSERM UPS U825 est basée au CHU de Purpan à Toulouse.

Alexandra Deviers et Giovanni Mogicato font partie de l’équipe 1 de cette unité : NeuroImagerie clinique et cognitive. Leur thématique de recherche est basée sur une recherche translationnelle sur les tumeurs cérébrales de l’homme par l’utilisation du modèle gliome spontané canin.

Le glioblastome multiforme (GBM), astrocytome de grade IV, représente la tumeur cérébrale primaire la plus fréquente chez l’homme.

Malgré un traitement combinant chirurgie, radiothérapie (RT) et chimiothérapie, le pronostic de cette tumeur demeure sombre avec une médiane de survie d’environ 14 mois. Ce mauvais pronostic est largement associé à l’apparition de récidives tumorales locales post-thérapeutiques, dont 95% sont situées dans les champs irradiés. Des solutions thérapeutiques innovantes sont donc nécessaires afin de traiter le GBM de manière plus efficace. Pour cela, l’utilisation de modèles animaux est primordiale. Le modèle des gliomes spontanés canins est décrit depuis longtemps dans la littérature scientifique comme un modèle pertinent pour les gliomes humains. En effet le modèle induit “gliome rongeur”, a été critiqué car insuffisamment représentatif du comportement des gliomes humains. Or, astrocytomes et oligodendrogliomes sont des tumeurs gliales qui représentent 31% des tumeurs cérébrales primaires chez le chien. De plus, certaines races sont prédisposées au développement spontané de gliomes. Par ailleurs, le chien, ayant un encéphale plus gros que celui du rongeur, apparait comme un modèle plus adapté pour tester de nouvelles thérapies et pour optimiser les protocoles de traitements chez l’homme.

Trois axes de recherche

– Le premier axe de recherche a pour objectif d’acquérir des connaissances en neuroimagerie et en neuropathologie de l’encéphale du chien pour l’utilisation du modèle gliome spontané canin en recherche translationnelle.

– Le deuxième axe de recherche est la caractérisation de nouveaux biomarqueurs d’imagerie fonctionnelle chez le chien pour une utilisation en Neuro-oncologie chez l’homme.

– Le dernier axe de recherche associe à notre unité INSERM une équipe de recherche située sur l’ENVT, l’UMR ENVT/INRA 1225. Cet axe de recherche consiste à évaluer un traitement innovant des gliomes pour l’homme par l’utilisation d’un poxvirus oncolytique chez le modèle gliome spontané canin.
Ce projet nécessite une étape préalable indispensable à savoir l’évaluation in vitro de l’activité anti-tumorale des virus oncolytiques sur différentes lignées cellulaires de gliomes humains et canins disposées en monocouches ou sous forme de neurosphères (contenant des cellules souches). Nous avons obtenu pour cela le financement Bonus Qualité Recherche de l’ENVT pour l’année 2014 – projet appelé Gliopox.

Ce projet, comme les autres, fait appel aux vétérinaires spécialistes, aux clubs, éleveurs, propriétaires, soucieux de faire avancer la recherche dans ce domaine, qui acceptent de participer au projet.
Une page web de ce site, spécifique au projet gliopox, est disponible aux vétérinaires participant à ce projet.

Autres thématiques de recherche

À côté de notre travail de recherche au sein de l’Unité Inserm/UPS UMR 825 nous développons des activités de recherche à visée recherche clinique vétérinaire au sein de l’ENVT.
Ces travaux se font en partenariat avec l’unité pédagogique d’imagerie médicale ainsi que d’autres unités pédagogiques cliniques. Ils font l’objet de thèses expérimentales de Doctorat Vétérinaire.

logoENVT